La démolition du « Galion », ancien ensemble résidentiel et commercial à Aulnay-sous-Bois, est en cours.

Des riverains ont lancé l’alerte en voyant des centaines de bigs bags de déchets amiantés  stockés à l’air libre juste à côté de l’école Paul Eluard.

Le 4 janvier, le Parisien a publié un article avec des photos accablantes.

Un communiqué de l’Addeva 93, du collectif des riverains et victimes du CMMP, de Ban Asbestos et d’Aulnay Environnement a dénoncé cette situation « anormale et dangereuse ».

 


Communiqué de presse
 
CHANTIER DU GALLION (Aulnay-sous-Bois)
DES MESURES D'URGENCE S'IMPOSENT
 
La présence de plusieurs centaines de sacs de déchets "amiante" issus des travaux de démolition du Gallion inquiète à juste titre les riverains.
 
Les pouvoirs publics ont été alertés.
 
Nos associations, engagées depuis deux décennies dans un combat contre l'amiante à Aulnay-sous-bois, tiennent à faire connaître publiquement leur position : il s'agit d'une situation anormale et dangereuse.
 
1) Le choix d'une aire de stockage des déchets amiantés à quelques mètres de l'école Paul Eluard, qui se trouve en surplomb, est tout à fait déraisonnable.
 
En admettant même que tous ces déchets sans exception soient emballés sous double enveloppe dans des sacs hermétiquement clos - ce qui reste à vérifier - la possibilité de pollutions accidentelles issues de sacs éventrés (suite à des aléas de chantier ou des actes de malveillance) ne saurait être exclue et justifie, à elle seule, le choix d'une autre localisation.
 
2) L'article R. 4412-122 (alinéa 3) du code du travail spécifie les déchets doivent être "évacués après décontamination hors du chantier aussitôt que possible dès que le volume le justifie".
 
Cette disposition réglementaire n'a manifestement pas été respectée. Le séjour prolongé de plusieurs centaines de sacs de déchets amianté est une anomalie. Le volume stocké sur place avant enlèvement devrait être réduit au strict minimum.
 
Nous rappelons que les fibres d'amiante tuent et que leurs effets cancérogènes peuvent se manifester à très faibles doses. 
 
Les Aulnaysiens qui ont respiré les fibres d'amiante du CMMP ont déjà payé un lourd tribut de maladies et de décès. Toutes les mesures de prévention nécessaires doivent être prises d'urgence sur le chantier du Gallion pour ne pas allonger la liste.
Pour l'Addeva 93 : Alain Bobbio
Pour le Collectif des riverains et victimes du CMMP : Gérard Voide 
Pour Ban Asbestos : Nicole Voide
Pour Aulnay Environnement : Robert Halifax
 


Sur injonction du maire d’Aulnay, l’ensemble des sacs a été évacué durant le week end et réinstallé dans un espace clos et abrité éloigné de l'école.

Une réunion d'information a été organisée par la mairie.

L'Association des parents d'élèves de la Rose des Vents (APERDV) reste très vigilante.