6 délégués de l'Addeva 93 ont participé au congrès de l’Andeva les 29 et 30 juin à La Turballe :  Olivia Bellanger, Nadia Calas, André Lancteau, Rosa Geslin, Fatima Tizra et Alain Bobbio. Didier Faure était également présent.

Il y avait 150 participants, représentant des associations de diverses régions de France.

Un représentant de la Fnath est intervenu pour dire l'importance des actions communes des associations de victimes.

Des délégations d'associations de victimes étaient venus d'Italie, d'Espagne, de Belgique, de Grande-Bretagne et du Brésil.

3 tables rondes ont été organisées :

 

- la première table ronde sur l’amiante dans le monde.

Elle était animée par Jacques Faugeron, le président de l'Andeva. 

 Fernanda Giannasi (Abrea) et Marc Hindry

Eric Jonckheere (Abeva, Belgique) et Graham Dring (Grande-Bretagne)

 Daniel Green, de l'Association des victimes du Québec, ne pouvant se déplacer, a envoyé un message vidéo.

 

- La seconde table ronde sur le procès pénal.

Elle était animée par François Desriaux.

François Desriaux présentant les participants à la table ronde

  

Marie-Odile Bertella-Geffroy (la juge qui a mené l'instruction du procès pénal pendant dix ans),

Raffaelle Guariniello (le procureur qui a instruit le procès de Turin contre le PDG et propriétaire d'Eternit en Italie)

François Desriaux et Christian HUTIN (président du groupe "amiante" de l'Assemblée nationale)

Jean-Paul Teissonnière et Michel Ledoux (avocats des victimes de l'Andeva)

Bruno Pesce (de l'AFeva, Italie)

- la troisième sur l’amiante dans les écoles.

Elle était, animée par Alain Bobbio.

John McClean (Grande-Bretagne)

Maria Angeles Guzman (Espagne)

 

Olivia Bellanger (Enseignante, Addeva 93)

Didier Faure (maître d'oeuvre et victime, Addeva 93)


L'expérience de l'Addeva 93 dans les dernières luttes  a permis d'enrichir cette dernière table ronde par des interventions directes d'Olivia Bellanger (prof au collège Balzac) et de Didier Faure (maître d'oeuvre BTP et victime) mais aussi par des interventions filmées de Jean-Noël Tardy (prof au lycée Brassens de Villeneuve-le-Roi et élu au CHSCT), de Louis Boyard (élève au lycée Brassens et président de l'Union nationale des lycéeens) et de Lila Hamed (agent de service au collège Balzac et syndicaliste FO).

Des intervenant-es d'Espagne et de Grande-Bretagne ont retracé les combats, plus avancés qu'en France, menés dans ces deux pays.

Pierre Pézerat a présenté son film « Les Sentinelles » avec François Lafforgue.
Sonia Herz, la présidente de l'Adeva 72, a fait un superbe récital de chansons.
Virginie Dupeyroux a dédicacé son livre: "Amiante et mensonges : notre perpétuité" (éditions Vérone)-

Le lendemain l'Assemblée générale a approuvé le bilan d'activité et le bilan financier.
Elle a élu un Conseil d'administration et modifié les statuts, afin notamment d'élargie le champ d'action de l'Andeva à toutes les maladies professionnelles.

Les délégués de l'Andeva ont beaucoup apprécié le contenu des tables rondes ainsi que le climat studieux et fraternel de ce congrès.

De gauche à droite : Bruno Pesce (AFeVA, Italie), Alain Bobbio, André Lancteau, Nadia, Jean-Paul Mercier, Fatima Tizra, Olivia Bellanger, Rosa Geslin (Addeva 93), Fernanda Giannasi (Brésil)

 


Voir un compte rendu plus détaillé du congrès dans le Bulletin de l'Andeva N° 58 (pages 17 à 20)