Imprimer

Une formation médicale de l’Andeva s’est déroulée à l’espace Sorano à Vincennes.
Animée par les docteurs Lucien Privet et Marie Pascual, elle s’est tenue sur quatre journées complètes étalées sur six jours, avec deux sessions : l’une en décembre 2017, l’autre en février 2018.
Elle a réuni 36 stagiaires issus de 14 associations.

Nassera Hamidi a participé pour l'Addeva 93 à ces deux sessions de formation.La deuxième session a été consacrée à l’indemnisation des maladies professionnelles.

 

 


Savoir utiliser les barèmes pour évaluer l’incapacité


Le but était d’apprendre à s’orienter « sans se perdre dans la jungle des barèmes d’indemnisation. »
Puis furent passées en revue les pathologies les plus courantes.

La seconde journée a été consacrée à des études de cas concrets sur les maladies respiratoires et les troubles musculo-squelettiques (TMS).
Les exercices consistaient à faire une évaluation - barème en main - des taux d’incapacité à demander et défendre, y compris devant le tribunal de l’incapacité (TCI).
Un exercice que les stagiaires ont jugé difficile mais formateur.

Les qualités de pédagogue de Lucien Privet ont fait merveille. Son humour et son dynamisme ont permis aux stagiaires de surmonter les difficultés de cette journée studieuse.

 

Inaptitude et invalidité

Le lendemain était consacré à l’inaptitude et aux pensions d’invalidité.

L’expérience de Marie Pascual, ancien médecin du travail en retraite depuis peu, a été précieuse.

Il a été question du rôle du médecin du travail, des procédures de reclassement dans l’entreprise de salariés en situation de handicap ainsi que des organismes dédiés à cette tâche. Il a notamment été question du SAMETH (Service d’aide au maintien dans l’emploi des travailleurs handicapés).

Les stagiaires sont repartis dans leur association avec, sur une clé USB, l’ensemble des présentations qui ont été faites durant ce stage.

 

Catégorie : Toute l'actualité

Formulaire de connexion